Comment aider les grands à appréhender leurs examens ?

Ah les premiers examens… Que ce soit aujourd'hui avec l’épreuve tant redoutée du Baccalauréat, ou fin juin pour le Brevet, l’heure est grave pour vos plus grands.

Et les parents dans tout ça ? Il y a ceux qui sont plus anxieux que leurs enfants, ceux qui font de leur mieux pour les rassurer... Nous avons interrogé Thomas et Myriam, 17 et 14 ans, tous deux prêts pour la grande épreuve des examens. Ils nous ont parlé de la manière dont ils aiment organiser leurs révisions, et dont leurs parents peuvent les aider. 

image

1/ Les révisions

- "Réviser en groupe, ça aide!"

C’est en tout cas ce que nous on dit nos interviewés : “Ça ne sert à rien de rester enfermé dans sa chambre. Moi j’aime bien réviser avec des gens, ça permet de mettre mes idées au clair. Et si je n’ai pas compris quelque chose, quelqu’un peut me l’expliquer!” nous dit Thomas, 17 ans.

Nous ce qu’on a fait, c’est imposer que les révisions en groupe se passent chez nous le week-end, comme ça on garde un oeil sur l’avancée du travail. Et si ce n’est pas possible, avis aux bacheliers :  “réviser dans le parc parce qu’il fait beau”, ça ne marche pas.

image

-  Les révisions avec les parents !? C’est compliqué…

“Ma mère cherche tout le temps à m’aider, mais franchement elle ne se rend pas compte que son Brevet à elle, c’était il y a longtemps!” Myriam, 14 ans.

Bon, Myriam, ça va faut pas exagérer ! Je connais quand même mon histoire de France! Tiens, lui, je l’aurais mis un siècle plus tard…

Ce qui est sûr, c’est que les disputes arrivent vite quand on cherche à les faire réviser, alors mieux vaut attendre qu’ils nous posent des questions avant d’intervenir. Après, si vous êtes professeur de philo, foncez !

- Un self-control à toute épreuve

La nervosité, ça rend désagréable. Alors quand en plus ça arrive en pleine crise d’ado, il faut s’attendre à une certaine mauvaise humeur de la part de votre charmant(e) enfant.

On peut le faire, allez c’est bientôt fini.

image

 

2/ La veille de l’examen

- Savoir dire stop aux révisions.

D’accord, c’est difficile, surtout quand on sent qu’on n’est pas trop au point, mais apprendre de nouvelles choses la veille de l’épreuve, à 23h, c’est surtout prendre le risque de s'emmêler les pinceaux à l’heure fatidique ! Thomas : “Avant un examen j’aime bien aller me balader dans la forêt à côté de chez moi, ça me relaxe. Et le soir, en général, je regarde un film. Sinon je m’embrouille la tête”.

image

- Se coucher à l’heure habituelle

On ne le répètera jamais assez, il faut bien dormir à la veille d’un examen. Mais aller au lit trop tôt, à une heure inhabituelle, pourrait renforcer son angoisse, et franchement, s’il/si elle pouvait éviter une insomnie…

image

- Garder les rituels habituels

Interrogée sur ce qui l’inquiétait le plus à l’approche du Brevet, Myriam nous répond ainsi : “Je ne veux pas rater bien sûr. Mais ce qui me fait peur aussi c’est toute l’organisation qui va avec, ne pas savoir dans quelle salle aller, oublier quelque chose d’important. Ne pas savoir comment ça marche un examen quoi.”

C’est sûr qu’un examen c’est beaucoup de choses auxquelles penser d’un coup. Le mieux pour créer une atmosphère sécurisante, au moins à la maison, c’est peut-être de faire tout comme d’habitude. Regarder la télé, dîner tous ensemble, parler d’autre chose aussi.

- Préparer son sac la veille!

Stylos qui fonctionnent, carte d’identité et convocation, montre, gri-gri fétiche, de quoi manger et boire… Et même les vêtements qui seront portés le lendemain. Check, check, check.

Parce que franchement, si on peut s’éviter le stress de l’aller-retour en voiture à 10 minutes du début de l’épreuve pour aller chercher sa convocation…

image

- Le jour J ... multiplier les petites attentions

Parce que ça met toujours du baume au coeur de recevoir un petit message, ou de trouver un super petit-dej en se réveillant.

“Ma mère m’a dit qu’elle m’accompagnerait en voiture au lycée pour la première épreuve, ça m’évitera de prendre le bus. Franchement c’est cool, ça me montre qu’elle est là pour moi.”

Et si la mauvaise humeur est au rendez-vous, inutile de s’en formaliser, nous aussi on est passés par là :)

Et les conseils de dernière minute

  • Si le stress monte trop, les Fleurs de Bach comme celles-ci peuvent être efficaces.

  • Sinon il y a la salade anti-stress, efficacité (presque) prouvée.

  • Enfin, il/elle peut télécharger Petit bambou sur son téléphone, une appli de relaxation très bien faite.

image

 

Bon courage pour les épreuves !

Claudine 

Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook
30 baby-sitters proches de chez vous !
Newsletter

Souscrivez à notre newsletter pour être au courant des bons plans pur les enfants ! Pas de spams, pas de pub.