Initiatives écolos originales, pour l'avenir de nos enfants

À l’heure où l’Accord de Paris sur le climat est au coeur du débat, on s’est dit qu’on allait parler écologie. Parce que ce sont les valeurs qu’on veut inculquer à nos enfants, parce qu’on pense à leur avenir, voici quelques initiatives qui nous ont inspirés. Et comme chaque petit geste compte, on va aussi parler de ces choses simples qu’on peut faire, sans trop se compliquer la vie.

image

1) Végétaliser les toits des bus, la folle initiative de la ville de Madrid

Tout est parti de l’idée de l’artiste et paysagiste Marc Granen: la surface des toits des bus représente environ 100 000m2 non utilisés dans une ville comme Madrid. Or, 1m2, c’est 20 kg de CO2 absorbés. Alors pourquoi ne pas en profiter pour mettre des plates-bandes sur les bus? (Forcément, on y aurait tous pensé).

Le projet Mueverte en verde (Déplace-toi en vert) va d’abord être testé sur 130 bus de l'Empresa Municipal de Transportes, la principale compagnie de transports de Madrid.

Les + ?

Ce projet pourrait permettre d’absorber 2 millions de kilos de CO2 dans la ville. Et en plus, la température à l’intérieur des bus est naturellement régulée par le système.

Et nous dans tout ça ?

Bon, on ne va pas commencer à planter des jardins sur nos voitures. Mais on garde l’idée d’utiliser chaque mètre carré pour y planter des fleurs avec les enfants, et si on n’a pas de vrai jardin, c’est tellement joli sur le balcon!

image

2) Les épiceries 100% vrac

De plus en plus à la mode, le concept est une excellente idée pour la planète. L’idée? On achète tout au poids, plus aucun emballage. On peut soit emmener ses propres récipients, soit acheter des bocaux sur place, que l’on réutilise à chaque fois bien sûr. Et ce qui est bien, c’est qu’on voit ouvrir des boutiques un peu partout dans les grandes villes, donc plus besoin de faire une heure de route, le caddie plein de bocaux sous le bras. Parce que honnêtement, ça, personne ne le fait.

Les + ?

Ça pollue moins, c’est généralement moins cher, avec des produits de qualité, une ambiance de petite épicerie sympathique, et les enfants seront ravis de se servir dans les pots. Et le + des +, plus besoin de descendre les poubelles.

Et nous dans tout ça ?

On télécharge l’appli ConsoVRAC qui recense une grande partie de ces épiceries.

Comme tous les produits ne sont pas disponibles (ce ne sont généralement que des produits secs, céréales, produits bruts…Mais aussi savons et détergents naturels)... On y va en complément des courses où l’on achète les produits frais (et le papier toilette).

image

3) Produire sa propre électricité

On vous arrête tout de suite, on ne veut pas (re)devenir des hippies, ni vivre en autarcie, façon “Captain fantastic”. (Pour ceux qui l’ont raté, le lien de la bande annonce ICI). En réalité, c’est une idée qui devient de plus en plus réalisable, à la condition d’habiter dans une maison, sinon ça devient franchement compliqué.

Trois solutions: les panneaux solaires, les éoliennes et les écogénérateurs.

Les + ?

Des économies sur la facture, la sensation d’être indépendants, et même la possibilité de revendre l’énergie non utilisée à EDF (qui a l’obligation de la racheter).

Les explications plus détaillées sur le site de Engie.

image

Et sinon

On le répète (et le répètera) toujours mais :

  • Ne pas laisser couler l’eau inutilement, privilégier les douches

  • Nettoyer à l’aide de vinaigre blanc, ou même fabriquer ses produits d’entretien. Un exemple de recette ICI.

  • Baisser légèrement le chauffage, en plus c’est meilleur pour la santé !

  • Utiliser une noix de lavage pour faire ses lessives (à la place de la lessive!)

  • On se met au covoiturage pour aller au travail ou emmener les enfants à l’école, en plus c’est sympa.

  • On privilégie les labels reconnus pour nos achats : Ecocert, Ecolabel européen, NF environnement, Energy star, AB, "Préserve la couche d'ozone"...

  • On privilégie les produits locaux et de saison, ce qui permet de découvrir plein de nouveaux légumes qu’on n’aurait jamais utilisés. Et comme on a la chance d’avoir internet pour savoir comment les cuisiner…

  • Le tri sélectif, c’est la vie. En cas de doutes, consulter le site ecoemballages.

En règle générale, privilégier les petits gestes simples et rapides, sinon ça fait beaucoup en plus de notre emploi du temps de parents. Parfois il suffit juste de se lancer, acheter le matériel, et ensuite c’est simple et économique (Ex: les produits d’entretien faits maison)!

Et si toutefois vous êtes un(e) vrai(e) écolo dans l’âme,vous pouvez bien sûr passer aux couches jetables!

image

Belle planète à tous :) 

Claudine 

Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook
30 baby-sitters proches de chez vous !
Newsletter

Souscrivez à notre newsletter pour être au courant des bons plans pur les enfants ! Pas de spams, pas de pub.