Choisir la bonne colonie de vacances pour les enfants

Certains y vont à reculons, d'autres l’attendent toute l’année, mais dans (presque) tous les cas les enfants reviennent ravis de leur séjour en colonie de vacances. Elles souffrent parfois encore d’une mauvaise réputation, mais les règles ont bien changé. Justement, quelles règles les colonies doivent-elles respecter ? Comment choisir celle qui laissera des souvenirs inoubliables à mon enfant, tout en me permettant de le laisser partir rassuré(e) ? Quelles aides financières sont disponibles ?

Claudine vous dit tout.

1. Comment trouver une colonie de vacances ?

  • Mon comité d’entreprise : Souvent les entreprises ont des partenariats avec des colonies de vacances, une bonne occasion d’avoir la garantie que tout va bien se passer, en questionnant les parents dont les enfants sont partis les années précédentes.

  • Ma mairie : je n’hésite pas à la contacter directement. En effet bien souvent elles peuvent aider les parents à trouver la parfaite colonie.

  • Je peux contacter directement les organismes. Pour cela, rien de mieux que le bouche-à-oreilles!

  • Dans tous les cas, mieux vaut s’informer sur l’organisme : sa réputation, son nombre d’années d’expérience, la qualité des réponses à mes questions, etc.

  • De plus en plus, ce sont des séjours à thèmes qui sont proposés. C’est l’occasion de laisser choisir mon enfant une activité sportive, créative ou un séjour linguistique qu’il apprécie.

image

 

2. Quelles sont les obligations des organismes d’accueil ?

  • Les organismes sont obligatoirement déclarés au ministère.

  • Des inspecteurs examinent régulièrement les locaux, les repas, le niveau de formation des encadrants, la sécurité…

  • Ils contrôlent également la conformité du matériel utilisé pour toutes les activités.

  • Le projet éducatif doit être communiqué aux parents avant le séjour, via une brochure ou l’accès à un site internet détaillé.

image

 

3. Les encadrants

  • Ils doivent avoir au moins 17 ans et être titulaires d’un brevet d’aptitude, le plus courant étant le BAFA. De plus, tous les animateurs sont encadrés par un directeur de la colonie.

  • Le minimum légal est de 1 adulte pour 8 enfants pour les moins de 6 ans, et de 1 adulte pour 12 enfants pour les plus de 6 ans. Mais nombreux sont les organismes qui donnent la garantie d’un nombre inférieur d’enfants par encadrant.

Et si vous souhaitez avoir tous les détails, voici la législation officielle.

image

 

4. Quel budget ?

Cela varie beaucoup d’une colonie à l’autre, mais en général il faut prévoir un budget assez élevé, entre 400 et 600 € la semaine par enfant.

 

5. Quelles aides ?

Des réductions, voire la gratuité, sont souvent possibles en fonction du revenu des parents.

   -> Les chèques vacances :

  • Pour un salarié privé

Pour en bénéficier il faut s’adresser aux ressources humaines de mon entreprise, au comité d’entreprise ou au délégué du personnel. Comme pour les chèques repas, une participation est demandée.

Si ma  rémunération brute moyenne ne dépasse pas 3 269 € par mois, ma participation est de 20 % minimum,
Si ma rémunération brute moyenne dépasse 3 269 € par mois, ma participation est de 50 % minimum.
Ces taux sont diminués de 5 % par enfant à charge dans la limite de 15 %.

  • Pour un agent de la fonction publique

Le montant varie selon mes revenus. Pour savoir si je peux en bénéficier, je peux faire une simulation en ligne ICI.

    image

        -> Les aides aux vacances de la CAF

Elles permettent de financer les séjours en famille ou l’accueil dans des organisations d’accueil pour les enfants.

  • Les aides aux vacances Vacaf : je peux en bénéficier si mon quotient familial ne dépasse pas un certain plafond, et le séjour doit durer entre 7 et 14 jours. Aucune démarche à effectuer, si je peux en bénéficier, la Caf m’en informe durant le premier trimestre de l’année. Si je n’ai pas reçu de courrier… Malheureusement je ne peux pas en bénéficier. Cette aide a pour plafond 400€ par enfant.

  • Les bons d’aide aux temps libres : c’est le même fonctionnement que les aides aux vacances, pas de démarches à effectuer.

Si je peux bénéficier de l’une de ces aides, je contacte le responsable de la colonie et lui fournit le justificatif. Je ne paie alors que la différence, pas besoin d’avancer les frais !

 

6. Comment me rassurer quand mon enfant est parti ?

On vous l’avoue, nous aussi on a versé une petite larme en le voyant partir comme un grand. Mais pas de panique, vous n’êtes pas les seuls à angoisser, et les colonies sont habituées.

Selon l’âge de l’enfant, je peux lui donner un téléphone pour l’appeler directement, même si ce n’est que pour la durée du séjour.

Également bon à savoir : de nombreux séjours tiennent désormais les parents au courant en postant chaque jour des photos sur une page Facebook ou en alimentant le site internet.  

image

Bonne colo ! ;)

Claudine

Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook
30 baby-sitters proches de chez vous !
Newsletter

Souscrivez à notre newsletter pour être au courant des bons plans pur les enfants ! Pas de spams, pas de pub.