Et si demain nous pouvions redevenir des (tout petits) enfants

C’est le week-end, l’heure du cocooning et de la procrastination… Et parce que ça fait du bien, on va s’accorder une petite régression. Laissons place à l’utopie, et imaginons ce que l’on pourrait faire si l’on redevenait des enfants, demain, d’un claquement de doigts.

1/ On pourrait faire la sieste toute la journée

Dormir après le déjeuner, dormir dans le métro, dormir dans le parc… C’est l’avantage quand on est baladé partout en poussette. Vous ne vous imaginez pas en poussette? Mais siiiii.

Claudine - Bébé qui dort - enfant : parents .gif

2/ Se délecter de petits pots pour bébés

Et cela sans complexe. Parce qu’on se l’avoue, les petits pots pomme/banane, c’est trop bon, mais il y en a marre des subterfuges pour se les procurer - "c’est pour mon neveu"...

Claudine - chat enfant parents baby-sitting.jpg

Et au cas où la formule magique pour redevenir un bébé ne fonctionnerait pas, voici un site qui propose d'en commander en ligne… Pour bébé bien sûr !

3/ Se faire câliner à volonté

Non mais imaginez si les gens se battaient pour vous prendre dans leurs bras… Bon, ça peut vite devenir oppressant aussi. 

câlin parents confiance nounous.gif

4) Se faire appeler joli(e) bichette/bichon dans la rue

Imaginons la scène : quelqu’un vous arrête dans la rue et vous dit que vous êtes troooop mignon. Plusieurs fois par jour, plusieurs jours.

5/ Assumer notre petit ventre… Enfin!

Oh, pas besoin de redevenir des enfants pour ça.

6/ Être félicité(e) d'être allé sur le trône

Dans le genre situation improbable pour un adulte… Pour un enfant, et surtout pour ses parents, un rien devient une victoire.

image

7/ Porter ce t-shirt 100% Babe qu’on garde secrètement dans nos placards

Allez, on a tous un tee-shirt un peu régressif qu’on n’assumerait pour rien au monde. 

image

Ou alors il est peut être temps de faire un peu de tri dans nos placards (et en même temps on fera une bonne action en donnant à Emmaus).

Bon WE les enfants :)

Claudine.


 

Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook