Tarif baby sitting : et les aides ? (3/3)

Solution pour faire garder mes enfants : Et les aides?

Avec des prix allant du Smic horaire à 12€ le soir ou les week-ends dans certaines régions, le tarif baby sitting pour nos chers enfants représente un sacré budget! Heureusement, des aides sont là pour nous donner un coup de pouce. Voici un récapitulatif des principales aides auxquelles vous avez droit, pour mieux comprendre et surtout ne pas en perdre une miette ;)

1. Le crédit d’impôt pour les emplois à domicile

Le crédit d’impôt permet de bénéficier d’une déduction de 50%, ou si mes impôts n’atteignent pas cette somme je peux également être remboursé(e).

Qu’est-ce qui est pris en compte ?

  • Le salaire

  • Les charges sociales

  • Les transports de ma garde d’enfant.

Quel plafond ?

12 000 € + 1 500 € par enfant à charge, avec comme limite 15 000€.

Exemple : Paul et Jena ont trouvé une super nounou qu’ils paient 16 000 € par an. Leurs impôts n’atteignent que 5 000 € par an. Comme ils atteignent le plafond des 15 000 € ils auront “seulement” 7 500 € de crédit d’impôt. L’État leur rembourse dont 2 500 € en plus de leur déduction d’impôt.

L’inconvénient ?

Il faut avancer les frais de garde... La première année seulement !

Plus de précisions :

  • Cela fonctionne également pour la garde partagée à domicile.

  • Il faut déduire les différentes aides à la garde d’enfant reçues.

  • Il est cumulable avec d’autres réductions d’impôts, comme celle pour les frais de garde hors de mon domicile.

Et si j’ai choisi la crèche ou une assistante maternelle ?

Étant donné que la garde a lieu hors de mon domicile, la règle est différente: j’ai toujours droit au crédit d’impôt, mais il est plafonné à 2 300 € par an.

Toutes les précisions ICI pour les gardes à votre domicile,

et ICI pour les gardes chez quelqu’un d’autre.
 

image

 

2. Les aides de la CAF

Si je remplis les conditions d’attribution, et que j’ai une activité professionnelle, je peux bénéficier des aides de la caf. Si j’emploie directement une assistante maternelle ou une nounou chez moi, ou si mon enfant va à la crèche, la CAF prend en charge une partie du salaire, dépendant du tarif, de mes revenus et du nombre d’enfants. Un minimum de 15% reste à ma charge.

Bon à savoir : mieux vaut faire la demande le plus tôt possible, dès l’embauche du salarié ou l’aide pourrait me filer entre les doigts !

Exemple : j’ai deux enfants de moins de trois ans, mon revenu annuel est de 30 000 € et que j’emploie une assistante maternelle à domicile, la CAF me donnera 582 € par mois.

Voir tous les détails, conditions et simulations ICI.

image

 

3. Ma ville et ma région aussi me soutiennent!

Certaines aides locales, départementales ou municipales, permettent un coup de pouce. Je me renseigne auprès de ma ville et du département, car les conditions varient.

À Paris par exemple il existe l’aide “Paris Petit à Domicile” dont je peux bénéficier si mon enfant a moins de 3 ans et que j’habite depuis plus de 3 ans à Paris. Cela dépend également de mon revenu qui doit être :

-  d'un montant inférieur ou égal à 5 500 euros pour les familles d'un enfant,

- d''un montant inférieur ou égal à 6 400 euros pour les familles de deux enfants,

- d''un montant inférieur ou égal à 7 000 euros pour les familles de trois enfants ou plus.

Je peux alors bénéficier d’une somme allant de 105 à 420€.

Plus d’informations ICI.

image


Bien à vous, et bonne garde :) 

Claudine

 

Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook
30 baby-sitters proches de chez vous !
Newsletter

Souscrivez à notre newsletter pour être au courant des bons plans pur les enfants ! Pas de spams, pas de pub.