Parcoursup : devons-nous nous inquiéter pour l'avenir de nos enfants ?

Vous avez dû en entendre parler : c’est la première année que Parcoursup a été mis en place, et il était attendu au tournant. Alors que les premiers résultats sont tombés le 22 mai, le système, qui remplace depuis cette année APB (Admission Post Bac) est déjà critiqué. Il demande en effet aux lycéens de terminale d’être particulièrement patients avant de pouvoir enfin savoir où ils étudieront l’année prochaine.

Alors si vous êtes un peu perdus avec cette mystérieuse plateforme Parcoursup, que vous ne comprenez pas exactement ce qu’il se passe, mais que votre plus grand est en pleine crise de désespoir, d’aigreur ou de découragement, vous êtes au bon endroit.

Parcoursup, c’est quoi ?

C’est un site internet sur lequel les futurs bacheliers saisissent des voeux pour entrer dans les différents établissements d’enseignement supérieur publics français. Il a ouvert en janvier 2018 et succède à APB (Admission Post Bac) qui avait la réputation de causer de nombreux problèmes, notamment en raison de dysfonctionnements lorsque trop de monde se connectait, mais aussi car de trop nombreux lycéens se retrouvaient sans proposition d’enseignement supérieur.  

Ce sont pas moins de 812 000 candidats qui se sont inscrits sur la plateforme cette année, ce qui demande, en effet, une certaine logistique.

Cependant, il faut garder en tête que certaines écoles, comme des écoles de commerce, management ou d’ingénieurs recrutent en dehors du système Parcoursup et doivent donc faire l’objet d’une demande séparée.

Lors de leur inscription à Parcoursup, les candidats formulent 10 voeux qui ne sont pas triés ou hiérarchisés, en exposant pour chacun d’eux leurs motivations. Il est cependant possible d’indiquer séparément quels sont leurs voeux préférés (sans que les établissements puissent le voir, uniquement pour la commission). La commission d’accès à l’enseignement supérieur délibère ensuite et donne les réponses aux candidats, qui peuvent accepter ou refuser les cursus proposés. Souvent, la réponse est positive mais déterminée par l’obtention du baccalauréat.

image

 

Quel est le calendrier de Parcoursup ?

  • Le calendrier de Parcoursup débute le 22 janvier, avec l’ouverture des inscriptions.

  • Puis les candidats peuvent inscrire 10 voeux principaux et 20 sous-voeux au mois de février.

  • Les voeux doivent être confirmés le 31 mars et ne peuvent plus être modifiés.

  • Depuis le 22 mai, les candidats commencent à recevoir des réponses qui peuvent être négatives, positives, mais aussi “en attente”, ou “oui si”.

  • Les candidats ont ensuite 7 jours à partir du moment où ils ont reçu une proposition pour l’accepter ou la refuser, ils recevront dans ce dernier cas des propositions alternatives.

  • Le 26 juin débute la phase complémentaire : elle est faite pour les candidats qui n’ont encore reçu aucune proposition.

  • Du 26 juin au 30 août les candidats reçoivent d’autres propositions et n’ont plus alors que 3 jours pour donner une réponse.

  • Enfin, après le 21 août ils n’ont plus que 24 heures pour donner une réponse une fois les propositions de cursus reçues.

  • Et le 21 septembre… Tous les bacheliers devraient être inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur.

image

 

Pourquoi parle-t-on autant de Parcoursup ?

Parce qu’en cette fin mai un tiers des futurs étudiants n’a pas encore reçu de proposition d’admission post bac, ce qui agit un peu sur le moral des jeunes, qui vont bientôt passer leur Bac sans savoir où ils iront l’année prochaine. De quoi en décourager plus d’un, donc. Les lycéens ont récemment oscillé entre angoisse et ironie, et on les comprend.

image

Ce délai était cependant prévu : en effet, certains candidats ont reçu plusieurs propositions et ont 7 jours pour faire leur choix. Une fois celui-ci effectué, il sera possible de proposer les choix restants à d’autres candidats. Jusqu’à la fin de l’été, il y aura donc chaque jour une nouvelles vague de propositions en fonction des choix des lycéens, jusqu’à ce que tout le monde ait trouvé sa voie. À la date du début des réponses la moitié des candidats avaient reçu uniquement des réponses négatives ou “en attente”, mais fin mai les deux tiers des lycéens ont reçu au moins une réponse positive à l’un des voeux qu’ils ont formulé.

image

Quelles sont les réponses possibles ?

  • NON : Le “non” n’est possible que pour les cursus sélectifs : classes préparatoires aux grandes écoles, BTS, DUT, écoles d’ingénieurs, écoles de commerce post-bac, par exemple. Il est possible de formuler des voeux uniquement dans des filières sélectives, contrairement à APB où les candidats devaient formuler au moins une demande dans une filière non-sélective. Cependant, le risque est alors de se retrouver uniquement avec des réponses négatives.

Ces candidats recevront alors un mail de la commission d’accès à l’enseignement supérieur, qui leur proposera des solutions alternatives. Il est cependant conseillé de ne pas perdre de temps en cas de réponses uniquement négatives et de se manifester tout de suite sans attendre de recevoir un mail, en contactant la commission via Parcoursup. À partir du 26 juin il sera alors possible de participer à la phase complémentaire des admissions et de formuler 10 nouveaux choix dans des formations qui ont encore des places disponibles. Ouf !

  • EN ATTENTE : De très nombreux candidats ont vu cette réponse s’afficher sur leurs écrans à l’annonce des résultats. Une formule qui a de quoi rendre votre (plus tant que ça) ado sur les nerfs. Ces places de file d’attente se libèrent peu à peu lorsque des candidats qui ont reçu plusieurs propositions font leur choix.

  • OUI : Il n’est possible d’accepter qu’une seule proposition d’admission à la fois. Cependant, après avoir accepté une proposition il est toujours possible d’attendre pour voir si l’on reçoit d’autres réponses positives pour les cursus sur lesquels l’on est toujours en attente en choisissant “je maintiens”.

Il est aussi possible de refuser une réponse positive. Attention à bien respecter les délais de réponse, qui sont de 7 jours au début, mais s’accélèrent progressivement pour n’être plus que de 24 heures à la fin du processus de sélection.

Et oui, pour vous parents cette période ne devrait pas non plus être de tout repos…

  • OUI SI : Dans ce cas de figure, l’établissement accepte le candidat pour l’année suivante mais sous conditions : souvent il/elle devra effectuer des cours de remise à niveau, ou des modules supplémentaires, qui peuvent durer quelques mois.

image

Quand est-ce que tout le monde aura une réponse ?

"Chacun aura une place. Au moment du bac, ce sera au moins deux tiers des élèves qui auront une réponse positive et ce sera probablement au-dessus de 80%", c’est ce qu’a affirmé le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer sur RMC et BFMTV le 28 mai.

Et aussi, pour préserver (si possible) les nerfs de tous les candidats, la semaine du 18 au 25 juin, celle du bac, sera une pause. Les réponses “en continu”, qui tombent donc chaque jour, seront suspendues pour que les jeunes puissent se concentrer sur leurs épreuves sans être dérangés par les réponses !

Et pour ceux qui souhaitent consulter plus d’informations concernant les phases d’admission, ils peuvent lire les livrets du gouvernement Mode d’emploi de la phase d’admission Parcoursup et Faire ses choix en toute confiance (avec un guide de la plateforme et un calendrier détaillé des différentes phases d’admission).

En attendant de recevoir une réponse, le tout est de rester calme, de consulter (très) régulièrement ses mails et la plateforme afin de ne pas rater d’information et de se dire qu’on est tous passés par là !

image

Bon courage !

Claudine


 

Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook