Tarif baby-sitting

Difficile de savoir combien rémunérer ma nounou. En effet, selon notre région, selon ses diplômes, s’il s’agit d’une garde d’enfant ou d’une assistante maternelle, le tarif peut considérablement varier. Alors comment faire le bulletin de salaire de ma nounou sans trop me déclencher de mal de tête?

Nous récapitulons tout cela, sans oublier de calculer les cotisations, crédits d’impôt, etc.

On fait donc le point : combien payer ma nounou ?

image

 

1) Quel salaire pour ma garde d’enfant ?

- Légalement, j’ai l’obligation de payer ma baby-sitter au smic au minimum. En 2018 celui-ci s’élève à 9,98 € brut de l’heure.

- Si ma nounou est mineure et qu’elle a moins de 6 mois d’expérience professionnelle dans son domaine d’activité, je peux cependant la rémunérer au smic minoré : si elle a 17 ans, celui-ci s’élève à 8,89 € brut de l’heure. En revanche, à 16 ans et moins il est légal de descendre jusqu’à 7,90 € brut de l’heure.

- Le salaire de ma nounou correspond en effet au minimum à la grille de rémunération de la convention collective des salariés du particulier employeur que vous pouvez trouver sur le site de Légifrance par exemple.

- Mais si j’emploie une nounou, je dois également m’adapter à ma situation géographique et éventuellement la rémunérer davantage, comme dans les grandes villes où les prix peuvent vite grimper. Attention si je ne le fais pas, mes nounous pourraient bien s’enfuir rapidement… Pour déterminer le prix moyen des baby-sitters dans ma région, rien de mieux que le bouche-à-oreille !

De plus, selon son expérience et ses diplômes, une baby-sitter va être mieux rémunérée… Du bon-sens somme toute !

image

 

2) Les primes et frais additionnels pour ma baby-sitter

Pour être certain que son salaire est soit moins égal au smic il faut le calculer en comprenant les éventuelles primes, comme la prime transport ou les primes de vacances ou de fin d’année (sauf si elles sont versées par acompte mensuel) ainsi que les avantages en nature.

  • Les prestations en nature peuvent être par exemple :

Si ma garde d’enfant doit se déplacer en voiture pour accompagner mes enfants à l’école, ou à leurs activités extra scolaires par exemple, j’ai l’obligation de lui verser une indemnité kilométrique. Tous les chiffres pour la calculer sont ICI.

  •  Les frais de transport

Quel que soit le nombre d’heures effectuées, je dois prendre en charge une partie des frais de transport de ma garde d’enfant pour qu’elle se rende jusqu’à chez moi. Cela peut donc être sa carte de transport… Ou son abonnement à un service public de location de vélo (Vélib’, Vélo’v…)

  • Si elle travaille au minimum 50% de la durée légale de travail (35h), je lui rembourse 50% du prix de son titre de transport.

  • En dessous de 50%, je la rembourse de façon proportionnelle, selon le nombre d’heures travaillées chez moi!

  • Plus de détails, notamment sur la façon de calculer les frais de transport ICI.

image

  • Les cotisations sociales

- Comme sur toute fiche de paie, il existe un certain nombre de cotisations auxquelles il faut penser au moment de payer ma baby-sitter. Elles sont toutes détaillées ICI. Et pas de panique, il suffit de le faire une fois, ça ne bougera pas (avant quelques mois au moins ;) ).

De plus, je garde en tête que la CMG de la Paje prend en charge 50% du montant de toutes ces cotisations (sous réserve d’un certain plafond, il y a toujours un mais!).

- Enfin, si je bénéficie de l’AEEH (Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé), je ne vais pas pouvoir la cumuler avec la CMG de la Paje.

  • La déduction forfaitaire

- Allez, un petit coup de pouce en plus :  une déduction des cotisations sociales a vu le jour en 2015, pour que notre garde d’enfant nous coûte moins cher. Elle s’élève à 2€ par heure, et est aussi applicable sur les heures supplémentaires.

- Bon, tout cela paraît un peu compliqué, il faut bien le reconnaître... Pas de découragement, il y a bonne nouvelle! Il existe pas mal d’outils permettant de simuler le montant de toutes les cotisations et indemnités, comme celui de la Caf ICI. Je n’hésite pas à l’utiliser, comme ça, pas besoin de m’arracher les cheveux tous les mois au moment de payer ma baby-sitter !

image

 

3) Le contrat de travail de ma nounou

Que ce soit pour embaucher une garde d’enfant à domicile ou une assistante maternelle, la règle est la même : je vais devoir faire un contrat de travail. Sur celui-ci je dois préciser :

  • Les heures de garde : j’y inscris précisément les jours et les heures où ma baby-sitter s’occupe de mes enfants. Elles représentent un maximum de 40 heures par semaine pour les gardes d’enfant.

  • En cas d’heures supplémentaires (au delà de 40 heures) je dois aussi les noter. Je dois alors rémunérer ma nounou 25% de plus en dessous de 8h supplémentaires hebdomadaires, puis 50% au delà de 8h.

  • J’indique aussi le jour de repos de ma baby-sitter. Si j’ai besoin d’elle sur son jour de repos je devrai la rémunérer 25% de plus.

  • Enfin, je précise si je pense avoir besoin de ma nounou les jours fériés.

  • Bon à savoir ! J’ai la possibilité d’inscrire des heures de présence responsable : ce sont les moments où ma nounou est présente mais peut se livrer à d’autres activités car mes enfants dorment par exemple (tout en restant attentive et prête à intervenir au moindre instant!). Elles représentent 2/3 d’une heure de garde normale.

  • Si je fais garder mes enfants par la même nounou de manière régulière

- Je dois opter pour la mensualisation. Cela permet à ma baby-sitter d’avoir un salaire fixe tous les mois. Celui-ci peut bien sûr varier selon les éventuelles heures supplémentaires, les congés, absences…

- En revanche si sans raison importante (maladie…) je dois annuler ma nounou sur ses heures de travail habituel, je dois la rémunérer !

- Allez, un peu de maths !

La formule magique pour calculer le salaire de ma nounou mensualisée est alors :

(Salaire horaire net x Nb d’heures de travail effectif par semaine x 52 semaines) ÷ 12

Je n’oublie pas alors de convertir ses éventuelles heures de travail responsable (12 heures de travail responsable = 8 heures de travail effectif)

- En revanche si les horaires sont irrégulières, je calcule chaque mois en fonction du nombre d’heures qu’elle aura effectuées.

- Plus de détails sur le contrat de travail, notamment sur les CDD/CDI sur le site de Pajemploi !  

image

 

4) Et en cas d’absence de ma nounou ?

- Et oui, une grippe est vite arrivée, et là, qu’est-ce que je fais? Outre trouver un(e) éventuel(le) remplaçant(e), est-ce que je dois rémunérer ma garde d’enfant ?

La réponse est non en cas de maladie ou de congé maternité. Elle recevra de son côté des indemnités journalières si elle remplit certaines conditions.

- En revanche si elle doit exceptionnellement s’absenter pour une raison familiale telle qu’un mariage, une naissance ou un décès, sa rémunération, si elle est mensuelle, est maintenue (sous présentation d’un justificatif).

 

5. Le crédit d’impôt pour les emplois à domicile

Pour m’aider dans la prise en charge de ma garde d’enfant, le crédit d’impôt permet de bénéficier d’une déduction de 50%, ou si mes impôts n’atteignent pas cette somme je peux également être directement remboursé(e).

  • Qu’est-ce qui est pris en compte ?

  • - Le salaire

  • - Les charges sociales

  • - Les transports de ma garde d’enfant.

image

  • Quel plafond ?

12 000 € + 1 500 € par enfant à charge, avec comme limite 15 000€.

Exemple : Paul et Jena ont trouvé une super nounou qu’ils paient 16 000 € par an. Leurs impôts n’atteignent que 5 000 € par an. Comme ils atteignent le plafond des 15 000 € ils auront “seulement” 7 500 € de crédit d’impôt. L’État leur rembourse dont 2 500 € en plus de leur déduction d’impôt.

  • L’inconvénient ?

Il faut avancer les frais de garde... La première année seulement !

  • Plus de précisions :

  • - Cela fonctionne également pour la garde partagée à domicile.

  • - Il faut déduire les différentes aides à la garde d’enfant reçues.

  • - Il est cumulable avec d’autres réductions d’impôts, comme celle pour les frais de garde hors de mon domicile.

  • Et si j’ai choisi la crèche ou une assistante maternelle ?

Étant donné que la garde a lieu hors de mon domicile, la règle est différente: j’ai toujours droit au crédit d’impôt, mais il est plafonné à 2 300 € par an.

Toutes les précisions ICI pour les gardes à votre domicile,

et ICI pour les gardes chez quelqu’un d’autre.

  • Enfin je n’oublie pas les aides de la Caf détaillées sur notre site. Et les éventuelles aides de ma région et de ma ville. Pour les connaître je me rends directement sur leur site internet.

  • Et je peux contacter directement Pajemploi en cas de question par téléphone ( du lundi au vendredi, de 9h à 17h) au  

0 820 00 7253 (0,12 euros TTC/min + prix d'un appel)

image

 

Bonne garde !

Claudine

Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook