L'heure du bain...au secours !

Le goûter, les devoirs, les jeux, et ... le bain… c’est là que tout se complique. Il arrive que votre petit ange se transforme en redoutable diablotin à la seule mention du mot « douche », vous laissant épuisé par ses protestations (et plus ou moins aspergé d’eau).

Quotidien ou exceptionnel, ce scénario vous paraît familier ? À nous aussi !

        1. Les craintes de l'enfant

Dans certains cas, l’enfant peut développer une véritable crainte du bain. Il peut avoir eu une mauvaise expérience (chute, eau trop chaude, période où les bains ont été vite expédiés…). Certaines de ses habitudes ont également pu être changées : sa maman le lui donnait, mais maintenant c’est Claudine qui s’en charge, ou alors son petit frère le prend désormais avec lui… Il faut savoir qu'à partir de 7 ans, un enfant peut se sentir gêné de se montrer nu devant quelqu’un, en particulier sa nounou nous dit notre psychologue Muriel Bertrand.

        2. Le rapport de force

Obliger absolument un enfant à prendre son bain serait transformer l’exercice en une contrainte. OR, c’est une étape pour le moins régulière. OR, mener bataille tous les soirs n’est PAS ce que vous voulez. On peut essayer de comprendre d’où vient ce blocage, et de lui présenter ce moment comme une activité agréable.

        3. Un moment qui peut (doit) être amusant

Petits bateaux, animaux, un grand choix de jouets pour le bain est disponible dans le commerce. Un petit saut de plage pour transvaser l’eau peut suffire, ou encore son propre gant de toilette avec une « super forme rigolote ». On a presque envie de le rejoindre, tous à l'eau !

Ici un petit site avec des jeux originaux pour le bain.

        4. Des alternatives

Cela peut permettre de désamorcer un « non » catégorique. Celui-ci arrive souvent lorsqu'ils cherchent à nous tester. Au lieu de démarrer un conflit, on lui offre plusieurs possibilités, ce qui détournera son attention à coup sûr! « Ce jouet ci… ou plutôt celui là? », « douche ou bain? », « tout seul ou avec ta petite soeur? ».

        5. Espacer les douches… Vraiment?

En tout cas avant qu’ils marchent, un bain quotidien n’est pas nécessaire. Un jour sur deux on remplace la baignade par une toilette rapide. Plus tard, c’est à vous d’évaluer si c’est nécessaire tous les jours. S’il a fait du sport dans la journée, ou en cas de bataille de petits pois au déjeuner…

       

        Et ma baby-sitter dans tout ça ?

  • Les enfants ont tendance à vouloir tester leur nouvelle nounou, voire même celle qu’ils ont depuis longtemps…Celle-ci peut suivre les conseils ci-dessus, mais sans l'intervention des parents les petits savent entourlouper la nounou sur le savonnage :)

  • Pour éviter les quiproquos et crises de larmes, on aime bien tenir à jour un petit calendirer des bains/douches/shampoings.

Avec tout cela, il devrait attendre l’heure bain avec impatience… Bon barbotage !

 
Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook