Une campagne sur le bon usage des écrans pour les enfants

“Ensemble, gardons le contrôle”. C’est le slogan de la campagne lancée par l’IEMP (Institut d’Education Médicale et de Prévention) en février 2018 pour informer sur les risques causés par les écrans qui nous entourent au quotidien. Avec un grand nombre de spécialistes dans des domaines variés (ophtalmologues, psychiatres, addictologues…), les chercheurs de l’institut ont développé un guide, un site internet, et des recherches sur les dangers des écrans pour notre bien-être et notre santé. Leur objectif ? Générer une prise de conscience collective pour un usage plus raisonné de l’ordinateur, de la tablette, ou encore du smartphone.

image

Alors bien sûr on ne va pas tous se déconnecter du jour au lendemain et arrêter de regarder des films en famille (ou même de jouer à Candy Crush dans le métro, il y a des limites!) mais il est bon de garder en tête des limites pour un usage contrôlé, surtout pour nos enfants qui y sont particulièrement vulnérables.

1/ Un rapport sur l’usage des écrans par les français

Le rapport de l’IEMP est disponible ICI et dresse entre autres le constat suivant :

“Chaque foyer français compte en moyenne 5,5 écrans permettant de regarder de la vidéo [Observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers - résultats du 1er semestre 2017]. Si la télévision reste pour le moment l’écran le plus répandu, il est de plus en plus concurrencé par les smartphones et tablettes dont le taux d’équipement augmente régulièrement. Multi-équipés, les Français passent de plus en plus de temps devant un écran et cette hyperconnexion n’est pas sans impact sur leur équilibre mental. Relations sociales amoindries, sentiment de dépendance…”

Et en effet, selon un sondage Ifop, 59% des français se déclarent dépendants aux écrans, et jusqu’à 74% des moins de 35 ans. Pour continuer avec les chiffres, 7 français sur 10 pensent que les écrans qui les entourent nuisent à la qualité des échanges humains.

Bon, il ne faut pas non plus être alarmistes, mais peut-être juste changer un peu nos habitudes.

 

image

 

2/ Le lancement d’un site internet de prévention sur le bon usage des écrans pour les enfants

Pour nous donner des clés, L’IEMP a inauguré un nouveau site internet, lebonusagedesecrans.fr, consacré uniquement à la cause de la prévention pour toute la famille. L’objectif ? Se sortir des états de dépendance, aider les parents démunis face à la place croissante des écrans dans la vie de leurs enfants, ou encore les personnages âgées qui en sont souvent de gros consommateurs (parfois au détriment de leur état physique car ceux-ci encouragent l’inactivité).

On y trouve notamment un test pour savoir où on en est face aux écrans (et déterminer notre éventuel stade de dépendance), des conseils pour une bonne utilisation, des articles assez éclairants…

 

3/ Quels sont les risques des écrans sur la santé de nos enfants ?

On en a tous déjà eu l’expérience : des maux de tête, voire des migraines, des douleurs ophtalmiques, sont les symptômes les plus courants lorsque l’on passe un peu trop de temps face à notre ordinateur. Sur le long terme, une utilisation excessive pourrait même provoquer des troubles musculo-squelettiques ou encore cardio-vasculaires.

image

Et sur le bien être ?

Les conséquences néfastes soulignées par les chercheurs regroupent des états dépressifs, de l’isolement, des troubles de l’humeur ou encore de la culpabilité permanente. Ces derniers sont des cas sévères mais il est vrai que d’avoir chaque membre de la famille devant un écran différent ne facilite pas les interactions.

 

4/ La tablette ou l’ouverture des écrans aux enfants

C’est lorsque la tablette a émergé que les enfants ont particulièrement eu accès aux écrans. Elle est en effet particulièrement simple d'utilisation, intuitive et ergonomique, si bien qu’il est aujourd’hui parfois impressionnant de voir avec quelle dextérité nos enfants la manient. par ailleurs, de plus en plus d’écoles les utilisent à des fins éducatives : elles peuvent être en effet très adaptées à l’apprentissage de certaines matières, en offrant des activités qui permettent de bien comprendre certains concepts.

Il est néanmoins difficile de bien savoir si elles peuvent avoir des conséquences négatives sur le bon développement des enfants.

image

 

5/ Quelle utilisation des écrans pour quels âges ?

En janvier 2013, l’Académie des sciences a publié un long rapport (disponible ICI) sur L’enfant et les écrans. N’hésitez pas à aller y jeter un oeil si vous souhaitez approfondir le sujet. Voici cependant déjà quelques conseils que l’on peut retenir selon l’âge des enfants.

  • De 2 à 3 ans, il est déconseillé de laisser les enfants devant la télé “sans présence humaine interactive et éducative”. De plus, il est déconseillé de les laisser voir de la publicité, qu’ils ne sont pas en mesure de comprendre et qui peuvent influencer leur comportement. Il est alors préférable de leur faire regarder des DVD par exemple, où ils ne risquent pas de tomber dessus.

  • À partir de 3 ans, l’enfant commence à distinguer le réel du virtuel. Il est alors possible de lui faire regarder quelques programmes de temps en temps, tout en veillant à interagir avec lui, en lui posant des questions sur ce qu’il voit à l’écran par exemple.

  • De 4 à 6 ans : il est déconseillé de laisser l’enfant jouer seul sur une tablette ou un ordinateur. Cependant il est possible de l’utiliser comme support pour des activités en famille par exemple.

  • Entre 6 et 12 ans : les enfants devraient commencer à être éduqués à l’école sur le bon usage des écrans, sur la manière dont ils peuvent contrôler leur utilisation.

  • À cet âge là, les tablettes et ordinateurs peuvent être utilisées de manière très positive à des fins éducatives, comme avec des logiciels d’aide à la lecture ou au calcul par exemple. Ils peuvent alors commencer à apprendre le travail en réseau qui pourra leur être utile plus tard.

image

  • Les logiciels de contrôle parental sont bien sûr indispensables. Il est cependant encore plus important de mettre l’accent sur les risques d’internet, expliquer pourquoi vous installez ce contrôle, pour créer un climat de confiance indispensable. En effet, à partir d’un certain âge les enfants n’ont aucun mal à contourner votre vigilance s’ils ne comprennent pas pourquoi certains contenus leur sont interdits !

  • Après 12 ans, chez les adolescents, il est essentiel de réguler le temps passé devant internet et à jouer sur l’ordinateur. Le risque en effet est de développer une tendance au “zapping”, c’est-à-dire une tendance à penser de manière trop rapide, superficielle, avec des difficultés de concentration. Trop d’écrans peuvent également entraîner une chute des résultats scolaires, mais qui sont plutôt un résultat du temps passé devant les écrans au lieu de se pencher sur leurs devoirs.

  • Quant aux jeux vidéo, ils ne sont pas forcément néfastes si vous ne constatez pas de renfermement, de baisse des résultats ou de difficulté à interagir avec votre enfant. Les signes que votre ado joue aux jeux vidéos “de la bonne manière”? S’il joue en ligne avec des amis qu’il retrouve régulièrement dans la vie réelle, s’il a lui-même une idée de création d’un jeu ou d’un film, ou s’il vous dit vouloir avoir un métier lié aux écrans, ce qui montre qu’il est réaliste.

image

 

6/ Tenir un stylo, un geste de plus en plus difficile pour les enfants

Les enfants sont particulièrement vulnérables au problème car ils sont en plein développement et qu’ils apprennent la motricité, qu’ils développent leurs muscles et leur cerveau. Même s’il existe de très bons jeux éducatifs sur les tablettes, celles-ci ne peuvent pas remplacer un bon vieux papier/crayon pour le développement de l’enfant.

En effet, d’après des spécialistes Britanniques qui ont témoigné dans une enquête de The Guardian, si les enfants utilisent trop d’outils numériques, trop tôt, apprendre l’écriture à la main serait plus difficile.

En Finlande ou aux États-Unis, l’abandon partiel de l’écriture cursive au profit de l’écriture numérique n’est pas un tabou et est même assumé. Dans d’autres pays, comme au Royaume-Uni ou en France, cela suscite davantage d’inquiétudes. À force de manipuler davantage d’Ipad que de jeux de construction et de crayons de couleur, les enfants développent moins les muscles de leurs doigts qui leur permettront de tenir un crayon à leur entrée à l’école.

De plus, les spécialistes expliquent que l’écriture “à la main” favorise l’apprentissage, déjà car on passe plus de temps à former les mots, mais aussi car la mémoire des gestes et la mémoire visuelle sont alors davantage activées.

image

 

Y a-t-il des solutions ?

Bien sûr, pas de panique !

Bien entendu, la meilleure des techniques consiste à limiter la durée d’utilisation des écrans pour toute la famille. Privilégier les “vrais” jeux pour les enfants, éteindre la télévision au moment des repas …

Enfin, sachez qu’il est toujours possible de réapprendre aux enfants à tenir correctement leurs crayons si vous constatez qu’ils ont des difficultés à leur entrée à l’école. Il est même possible de prendre des cours thérapeutiques, à la manière d’un orthophoniste avec les troubles du langage, pour se rééduquer à l’écriture cursive.

image

 

Merci de nous avoir lus et à bientôt :)

Claudine 

Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook