La vie de famille, à Paris

Ah, Paris, la Ville Lumière… Paris, pour faire la fête, flâner dans les ruelles, profiter des terrasses…

Oui mais ça, c’était avant, quand vous étiez étudiants. Parce-que, admettons-le, Paris avec des enfants, c’est une autre paire de manches. Allez, ça a tout de même de bons côtés, si si !

        1. On ne s’ennuie jamais

Expositions, événements thématiques, visites à thèmes… La ville regorge d’activités qui changent tout le temps. Le risque est que, sous l’abondance du choix, vous mettiez pas mal de temps à vous décider le dimanche matin. Mais heureusement Claudine est là pour vous proposer une sélection de sorties, deux fois par mois !

Lisez notre sélection de sorties en familles pour décembre.

        2.  Toujours un nouveau parc à explorer

C’est le lieu idéal avec des enfants en cas de beau temps (ou pas…!). On en trouve dans tous les quartiers, allez, plus d’excuses pour ne pas sortir de chez soi! Et même en hiver, quel plaisir de bien se couvrir, y flâner et rentrer pour un chocolat chaud…

Voici une sélection des meilleurs parcs parisiens.

        3. La vie de quartier

Tout dépend de l’endroit où vous vivez, bien sûr. Mais à moins de « vraiment pas de chance », votre boulangère, concierge ou boucher sera toujours ravi(e) que vous vous attardiez pour discuter un peu, après avoir vu passer une pléthore de gens pressés (vous, vous ne l’êtes jamais). Allez essayez, vous verrez que les sourires, les mots gentils entre voisins, ça marche, et ça participe à notre bien-être. Vous aurez encore plus envie de descendre chercher le petit-déjeuner, et être appelé “super maman/papa” dès le matin, ça fait plaisir (même si les croissants y sont pour beaucoup…).

        4. On trouve facilement une nounou

Seulement depuis que Claudine existe, bien sûr.

        5. Parce-que Paris finira toujours par nous manquer

Peut-être avez vous déjà sauté le pas de retourner en banlieue, ou dans votre chère province natale. Ah l’air pur de la Bretagne (ou moins extrême, la forêt, à Rambouillet)... Peut-être y pensez vous seulement. Soyons réalistes, ce qui nous agace aujourd’hui finira souvent par nous manquer demain!

 

À lire aussi :

- Notre article « Prendre les transports en commun avec les enfants »

Partager cet article
Partager par mail Partager sur Facebook